Levez la main contre la fessée

Publié le par La Grosse Zèbre

Parce qu'une fessée n'a jamais fait de mal à personne.
Parce que la Grosse Zèbre a été élevée à coup de taloches, de baffes, de gifles, et qu'elle en a énormement souffert.

Parce que depuis la nuit es temps on a utilisé la violence pour se faire obéir et "respecter".

Et surtout parce que toutes ces raisons ne sont pas des raisons valables, la Grosse Zèbre s'engage dans cette cause qui est un grand STOP au chatiment corporel sur les enfants.

La Grosse Zèbre a parfois la main qui dérape sur son petit chat, mais celà lui brise le coeur tellement fort. Quand on lui demande pourquoi elle a fait ca, elle ne sait trouver une réponse, même si au fond d'elle même elle la connaît. Celà la soulage, elle! Petit chat lui, est un enfant pas rancunier, il ne réagit (pas encore) à la douleur. Plus à la frustration du "NON". Or ce "NON" est tout à fait possible sans la tape qui l'accompagne. Alors la Zèbre y travaille. Elle n'a pas envie de ressembler à ce père à la main si lourde sur les danses qu'il collait.

Quand la Zèbre sens que la sous-pape va exploser, désormais elle
  • compte lentement jusqu'à 10
  • ou alors elle crie très, très fort
  • ou alors elle quitte la pièce
  • ou alors elle essaye de se rappeler les méthodes éducatives sans violence de Catherine Dumonteil-Kremer, Fitzhugh Dodson ou Thomas Gordon,
  • mais surtout elle se souviens que jamais elle ne frapperai un adulte s'il avait fait la même bêtise que son fils.
Alors, la Zèbre encourage et a signé la pétition du Conseil de l'Europe qui lutte activement contre le châtiment et vous invite à lire ce petit édito:



Dans la plupart des pays européens, la société tolère, et même approuve, certaines formes courantes de violence à l’égard des enfants, notamment celles infligées dans le cadre familial.
Toutefois, aucune religion, croyance, situation économique ou méthode «éducative» ne saurait justifier coups, gifles, fessées, mutilations, mauvais traitements, humiliations ou toute autre pratique portant atteinte à la dignité de l’enfant. Les instruments internationaux des droits de l’homme reconnaissent aux enfants le droit à une protection contre toutes les formes de violence, notamment les châtiments corporels, et ceci dans tous les environnements (maison, école, établissements pénitentiaires, structures d’accueil alternatives). Un tiers des Etats membres du Conseil de l’Europe ont aboli les châtiments corporels et d’autres se sont engagés à réexaminer leur législation en la matière. Malgré cette évolution, qui va dans le bon sens, les châtiments corporels demeurent légaux dans la plupart des pays et sont encore considérés comme une forme acceptable de « discipline », en particulier à la maison. La licéité des châtiments corporels est également contraire au droit des enfants à une protection égale au regard de la loi.


Abolir le châtiment corporel des enfants nécessite d’agir à différents niveaux. Cela demande de modifier la législation en profondeur et d’adopter de nouvelles mesures permettant de garantir la bonne application des lois et d’orienter les personnes qui travaillent avec les enfants et les familles. Une sensibilisation générale s’impose également, afin d’informer le public des droits des enfants et de changer les attitudes et les comportements. Interdire les châtiments corporels ne veut pas dire engager des poursuites contre les parents où les culpabiliser : il s'agit de proposer des solutions alternatives viables à la discipline axée sur la violence. Ainsi, promouvoir une parentalité positive ou éduquer les enfants dans un environnement non violent et respectueux de leurs droits fondamentaux est une étape essentielle pour parvenir
à un véritable changement.


L’Europe doit devenir un continent où le châtiment corporel des enfants n’existe plus. A cette fin, le Conseil de l’Europe a lancé le 15 juin 2008 à Zagreb une campagne de sensibilisation à l’échelle de l’Europe.


Source: Site du Conseil de l'Europe


 



 

C'est pour celà que je vous invite à venir signer la pétition qui se trouve ici afin de faire avancer les choses!

Commenter cet article