Foutue hyperphagie

Publié le par La Grosse Zèbre



Dure soirée que celle d'hier soir. Voir même la journée car elle a été rythmée toute au long par des crises de hyperphagie. Elles arrivent sans prévenir et me font ingurgiter tout et n'importe quoi en un temps record. La perte de contrôle totale. Les gestes automatiques qui font ouvrir les placardds, le frigo, la corbeille à fruits,... Puis le repus. La pause. Le cerveau satisfait est calmé, apaisé. Jusqu'à la prochaine crise qui arrivera quelques heures après. Pourquoi ont-elles été particulièrement violentes aujourd'hui? J'ai peur. Peur de ma cervelle malade qui dit à mon corps de combler un vide par la nourriture. Mais quel vide? Je n'avais pas fait de crises depuis 2 semaines, à vrai dire je n'y pensais même plus. Puis soudain, aujourd'hui la déchéance totale. J'ai honte. Surtout que celà a aussi chamboulé le rythme de la journée de chaton, lui ne comprennant pas pourquoi sa mère ingurgitait cette quantité de nourriture. Puis bin sûr, lui aussi voulait grignoter, profiter du "'colat" que ca mère mange devant ses yeux. A la fin de la journée, je l'ai couché, étant moi-même chamboulée, ne sachant pas si mon fils avait assez mangé avec cette journée particulièrement chaotique sur le plan alimentaire. Et inlassablement, l'aiguille de la balance penche de plus en plus vers la droite, mon corps se déforme et devient une prison de chair. He suis atteinte d'une maladie honteuse pour notre société, voir associé à un péché capital de notre chère morale judéo-chrétienne. Je suis atteinte d'hyperphagie qui est une prise excessive d'aliments avec perte des propres limites et du contrôle de soi.



Celle-ci peut être d'origine familiale ou résulter de mauvaises habitudes alimentaires, en particulier elle peut être la conséquence de régimes trop restrictifs.

Elle peut prendre la forme d'agapes transitoires et occasionnelles ou se présenter comme un grignotage permanent. L'Hyperphagie et la Boulimie présentent des tableaux assez différents. Contrairement à la boulimie, l'hyperphagie ne se présente pas sous forme de crises aiguës suivies de vomissements et ne comporte pas de comportements compensatoires comme la prise de purgatif, le jeûne, ou l'exercice physique excessif.

C'est plutôt une forme de grignotage permanent ou une prise de quantité d'aliments largement supérieure à la moyenne alimentaire avec total déséquilibre nutritionnel qui amène bien évidemment une prise de poids plus ou moins importante.

Ce type de comportement alimentaire est souvent causé par une dépression réelle exprimée ou non. Cette frénésie alimentaire sert justement de consolation, de compensation à un état dépressif qui fait que l'on se sent anxieux, seul, fatigué ou que l'on s'ennuie.

La mise en place de régimes restrictifs dans ce contexte dépressif est inefficace et aggrave souvent le syndrome. Seules les psychothérapies (psychanalytiques) et éventuellement un traitement antidépresseur ont fait preuve d'une efficacité.


Pour en savoir plus sur l'hyperphagie, cliquez sur ce lien.

Publié dans raconte sa life...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coucou 06/07/2011 19:26



Bonjour, je te propose de rejoindre ma communauté «Au quotidien en vrac» sur l’hyperphagie, j'en souffre moi aussi. Ca serait
fantastique d’en parler au sein de la communauté et de se serrer les coudes… Gros bisous & à très bientôt j’espère.



rachel 08/06/2009 20:47

moi aussi je mange comme deux pour apaiser mes peurs... je ne savais pas que ça portais ce nom...

La Grosse Zèbre 13/06/2009 00:52


Comme je te comprends!!! Si tu as envie d'en parler, n'hésites pa. C'est plus facile à surmonter à plusieurs  


LaRêveuse 27/05/2009 21:34

Salut Zèbre! C'était chouette de se voir "pour de vrai" l'autre fois. Bah moi jusqu'à présent j'étais plutôt une boulimique non vomiseuse, mais je ne savais pas cette autre "maladie" hyperphagie, je ne sais pas si peut-être ça correspond aussi à ce que moi je vis... Oui c'est très très honteux, d'ailleurs j'en parle très peux, jamais sur un blog, mais bon là comme tu le fais... pour moi c'est comme un cercle vicieux, infernal, je mange même en cachètes de ma famille, parfois des quantités industrielles de nouriture... ça fait déjà 15 ans que je suis comme ça, les traitement psychiatriques et la psychanalise n'ont rien fait pour moi et je commence à me demander si je ne dois pas m'y faire, accepter cela, peut-être un jour je ne serais plus comme ça... je ne sais pas... la balance qui fait yo-yo, mais très peu de fois je me suis sentie bien avec mon poids, mon corps.

La Grosse Zèbre 07/06/2009 08:18


Coucou la Rêveuse!

Moi aussi, je suis méga-contente de t'avoir vu pour de vrai!

L'hyperphagie est un truc atroce et quasi incontrôlabe et qui survient par crises sans prévenir, ce qui est le plus dur à vivre. Je te comprends tout à fait quand tu dis te sentir honteuse, car je
le vis aussi. Dur, dur de tenter de sortir de l'ombre quand on est que gavage et ingurgitations. Enfin si tu veux en parler avec moi, tu sais ou me trouver