Quand le 1er avril fâche les professionnels de la santé

Publié le par La Grosse Zèbre



Hier, en consultant mon petit lecteur de flux, Martin Winckler attire notre attention sur un petit canular créé à l'occasion du 1er avril par des inconnus se faisant passer pour le CIANE. En effet, ces personnes bien- ou mal-intentionnées ont publié un faux document de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé), rebaptisé pour la circonstance Institut National pour la Prétention de l’Education à la Santé dans lequel il y a un "manuel d'usage" vis-à-vis des professionnels de la santé. Ce texte se voulait humouristique (ce qui est d'usage pour un 1er avril ou tout est permi, vue que le lendemain, eh ben tout revient en ordre) tout en faisant passer un petit message fort sérieux et bien révélateur d'un problème de notre société surmédicalisée et sur-Sécurité-Socialisée.Tout de suite, l'effet boule de neige s'est propagé en personne de ni plus ni moins de Yves Géry, Directeur-adjoint aux éditions et stratégies de diffusion de l'INPES et Rédacteur en chef de La Santé de l'homme. Mais je vous laisse apprécier le bel échange par courriel entre l'INPES et le CIANE qui est tout aussi savoureux que le canular en question:



Date: Wed, 01 Apr 2009 17:30:57 +0200
From: "Yves GERY" <Yves.GERY@...>
To: "Nom" <collectif_ciane@yahoo.fr>
Cc: ...
Subject: URGENT Demande retrait immédiat fausse revue Inpes

Madame, monsieur,
Je vous demande par la présente
1) de procéder au retrait immédiat de la fausse revue équilibres mise en ligne sur votre blog
2) de procéder à l'arrêt immédiat de l'envoi de cette fausse revue à des professionnels de santé
3) de procéder à l'envoi d'un message aux destinataires de cette fausse revue leur expliquant qu'il s'agit d'un envoi du CIANE en usurpation de l'identité de l'INPES et présentant ses excuses au professionnel ainsi abusé
4) de me contacter dans les plus brefs délais, Gilles Gaebel, le seul contact du CIANE figurant sur votre site, n'ayant ce jour pas répondu à mes messages (13 h, 17 h) déposés sur son tél portable (06 22 54 01 12).
Pour me joindre :  ..., ...

Yves Géry
Inpes
Directeur-adjoint aux éditions et stratégies de diffusion
Rédacteur en chef de La Santé de l'homme
Tél : 01 49 33 22 82


Droit de réponse du CIANE:

Mercredi 1 avril 2009
Lettre de l'INPES, Equilibres N°48, 1er avril
Journée nationale de l’éducation des professionnels de santé


----- COPIE SUPPRIMEE ----

Ce poisson provient de personnes qui ont reproduit sans autorisation un texte du CIANE dans la partie gauche de la « Lettre ». Ni le CA ni les membres du Ciane n'ont été informés avant sa diffusion et ils ne l'ont en aucun cas approuvée.

En fin d'après-midi le CIANE a reçu le message suivant que nous publions ci-dessous au titre du droit de réponse. Il est vrai qu'on peut douter de l'authenticité d'un droit de réponse publié le 1er avril : nous certifions qu'il ne s'agit pas d'un nouveau poisson, téléphonez à l'auteur si vous tenez à vous en assurer !

Rappelons que l'usurpation d'identité est le fondement même des canulars du 1er avril, cette pratique étant jugée socialement acceptable dans la mesure où tout rentre dans l'ordre le lendemain.  Voir par exemple :
http://www.formindep.org/INCROYABLE

Un message sera diffusé sous 24 heures sur toutes les listes pour annoncer la fin du 1er avril et l'arrivée du 2 avril. Nous recommanderons à toutes les victimes de cette plaisanterie de reformater leur disque dur pour effacer toute trace de cet objet susceptible de choquer des âmes sensibles.

Avec toutes les excuses des personnes qui se sentent coupables auprès des personnes qui ont pu se sentir « abusées ».



Personnellement, je soutiens le CIANE et n'aurait pas été choquée d'une telle publication et je trouve vraiment dommage que l'INPES veuille censurer ce texte et se mette dans de tels états quand on pointe avec humour ses faiblesses. Je pense que c'est un très bon texte qui devrait nous inviter à nous remettre en question, clients-patients comme professionnels de la santé. Je ne me laisserai donc pas intimider par la censure et vous invite à lire ce texte en cliquant ici. N'hésitez pas à me faire part de votre avis sur le sujet et la polémique engendrée. En tout cas, je me suis bien marrée!

Commenter cet article